Comme je vous le disais en juillet dernier, voici donc les deux recueils à paraître (et déjà parus en numérique, une fois n'est pas coutume !) aux éditions L'atinoir...

Couv Histoires d'Uruguay

 

Tout d'abord "Histoires d'Uruguay / Historias de Uruguay", une première anthologie de nouvelles contemporaines uruguayennes (on me chuchote que la deuxième serait déjà en projet...).

Dans celle-ci, je suis l'auteure des traductions de trois nouvelles. Deux de Rosi Lázaro (1981) :"Gatos de la cuadra" et "Lengua de cascarudo". Et une de Fernanda Trías (1976) : "Aquel lugar" (ou " No soñarás flores "). L'univers des deux nouvelles de Rosi Lázaro est celui de l'enfance et de l'adolescence, des âges où l'affection et la cruauté font souvent des mélanges étonnants ;  ces récits sont écrits sur un mode assez factuel et très évocateur. L'univers de la nouvelle de Fernanda Trías est, lui, plutôt celui de la maturité, une maturité qui glisse parfois dans la marginalité sans que l'on y prenne garde. Les personnages de sa nouvelle affrontent chacun à leur manière la perte d'un être cher.

Ces deux auteures sont certainement à suivre... dans un univers où le machisme reste un handicap qu'elles perçoivent parfaitement. En effet, à l'occasion de l'année de la Colombie en France où une seule femme faisait partie de la délégation d'auteurs invités, Fernanda Trías (professeure à l'université de Bógota) n'a pas hésité à exprimer son point de vue sur la question.

 

 

 

 

cover-204x300

La deuxième sortie de l'automne, c'est "L'Amérique Centrale raconte 2018 / Centro America cuenta 2018". Je signe là la traduction de la nouvelle écrite par la seule femme de la bande cette année. Il s'agit de la jeune Guatémaltèque Andrea

 

Morales (1993) qui, grâce à cette nouvelle, a été la lauréate du concours Carátula de la nouvelle courte d'Amérique Central lors du festival Centroamérica Cuenta qui s'est tenu au Nicaragua en mai 2017. Avec cette nouvelle, Andrea nous emmène dans les champs de canne où les hommes sont à la merci des rudesses de la nature et où les femmes doivent comme souvent se frotter en plus à la rudesse des hommes à leur égard... Un texte sensuel en milieu hostile.