Photo de Bernardo PÉREZ (El País, 12 juillet 2003,

Photo de Bernardo PÉREZ (El País, 12 juillet 2003, "En Colombia la creación es una forma de defensa")

Edit du 12/05/2014 : Je viens de compléter la liste des liens vers les articles du site Version libre racontant la soirée Poésie de l'AFCM que j'ai eu le grand plaisir et la fierté d'animer le 4 avril dernier !

 

Il y a bientôt deux ans, je suis par hasard tombée sur le roman - Memorias de un hombre feliz - d'un auteur colombien inconnu en France : Darío Jaramillo Agudelo... Ce roman m'a vraiment enthousiasmée ! Une écriture à la fois simple et ciselée, un narrateur - et protagoniste principal - d'une mauvaise foi époustoufflante... J'ai, par la suite, découvert d'autres facettes de cet écrivain qui est d'abord poète mais qui, avec le temps, est devenu aussi écrivain et essayiste...

Depuis, je cherche un moyen de partager et de faire découvrir ce beau talent...

C'est finalement l'association Amitiés Franco-Colombiennes de Montpellier qui m'en a donné l'opportunité en m'invitant à intervenir lors d'une soirée Poésie organisée dans le cadre de leur Semaine Culturelle 2014 ! Je les en remercie du fond du coeur ! C'était le vendredi 4 avril dernier... Une très belle soirée où pour parler de la poésie et pour dire des poèmes nous avions également invités trois talents languedociens François Szabó, Michel Arbatz et Christian Malaplate. La très belle surprise de la soirée fut la présence par vidéo-conférence du poète colombien lui-même : Darío Jaramillo Agudelo nous a fait l'immense plaisir de se joindre à nous pour échanger idées et poésie ! Un moment inoubliable...

Pour vous donner une idée de ce que nous avons partagé, je vous invite donc à vous rendre sur le blog littéraire alimenté par les membres du Comité de Lecture de l'AFCM : Version Libre. J'y ai mis en ligne cinq articles consacrés à cet auteur et à cette soirée du 4 avril dernier :

 

Ici même il y a quelques temps déjà, j'ai déjà partagé deux poèmes de Jaramillo - de ceux qui m'ont frappé le coeur... - avec leur traduction :

Algún día... Un jour !

Soló el azar... Seul le hasard...

 

Pour conclure cet article, en voici un autre... le 11ème poème du recueil "Soló el azar" (2011).

 

Apenas polen, semilla que puede ser germinación o fiebre,

vilanos que viajan cabalgando el aire,

polen al azar, como todo, al azar,

sin prisa y día,

incierto.

A peine du pollen, semence qui peut être germination ou fièvre,

pappus qui voyagent en chevauchant l'air,

pollen au hasard, comme tout, au hasard,

sans hâte ni jour,

incertain.